Франція. André del Sarto

 

Alfred de Musset

 

André del Sarto

Publication: 1833

Personnages

ANDRÉ.

CORDIANI, LIONEL, DAMIEN, peintres, élèves d'André. GRÉMIO, concierge.

MONTJOIE, gentilhomme français.

MATHURIN, JEAN, domestiques.

PAOLO.

CÉSARIO, élève d'André.

LUCRETIA DEL FEDE, femme d’André. SPINETTE, suivante.

PEINTRES, VALETS, etc. UN MÉDECIN.

La scène est à Florence.

 

ACTE PREMIER SCÈNE PREMIÈRE La maison d’André. - Une cour, un jardin au fond. GRÉMIO, sortant de la maison du concierge.

Il me semble, en vérité, que j’entends marcher dans la cour : à quatre heures du matin, c’est singulier. Hum! hum! que veut dire cela? Il avance; un homme enveloppé d’un manteau descend d’une fenêtre du rezde-chaussée. GRÉMIO.

De la fenêtre de madame Lucrèce ? Arrête, qui que tu sois ! L’HOMME.

Laisse-moi passer, ou je te tue ! Il le frappe et s’enfuit dans le jardin. GRÉMIO, seul.

Au meurtre ! au voleur ! Jean, au secours ! DAMIEN, sortant en robe de chambre.

Qu’est-ce ? qu’as-tu à crier, Grémio ? GRÉMIO.

Il y a un voleur dans le jardin. -5-

?ALFRED DE MUSSET

DAMIEN.

Vieux fou ! tu te seras grisé. GRÉMIO.

De la fenêtre de madame Lucrèce, de sa propre fenêtre, je l’ai vu descendre. Ah ! je suis blessé ! il m’a frappé au bras de son stylet. DAMIEN.

Tu veux rire ! ton manteau est à peine déchiré. Quel conte viens-tu faire, Gré­mio ? Qui diable veux-tu avoir vu descendre de la fenêtre de Lucrèce, à cette heure- ci ? Sais-tu, sot que tu es, qu’il ne ferait pas bon l’aller redire à son mari ? GRÉMIO.

Je l’ai vu comme je vous vois. DAMIEN.

Tu as bu, Grémio ; tu vois double. GRÉMIO.

Double ! je n’en ai vu qu’un. DAMIEN.

Pourquoi réveilles-tu une maison entière avant le lever du soleil ? et une mai­son comme celle-ci, pleine de jeunes gens, de valets ! T’a-t-on payé pour imaginer ce mauvais roman sur le compte de la femme de mon meilleur ami? Tu cries au voleur, et tu prétends qu’on a sauté par sa fenêtre ? Es-tu fou ou es-tu payé ? Dis, réponds : que je t’entende.


?ANDRÉ DEL SARTO

GRÉMIO.

Mon Dieu ! mon Seigneur Jésus ! je l’ai vu ; en vérité de Dieu, je l’ai vu. Que vous ai-je fait? je l’ai vu. DAMIEN.

Écoute, Grémio. Prends cette bourse, elle peut être moins lourde que celle qu’on t’a donnée pour inventer cette histoire-là. Va-t’en boire à ma santé. Tu sais que je suis l’ami de ton maître, n’est-ce pas ? Je ne suis pas un voleur, moi ; je ne suis pas de moitié dans le vol qu’on lui ferait? Tu me connais depuis dix ans comme je connais André. Eh bien ! Grémio, pas un mot là-dessus. Bois à ma santé ; pas un mot, entends-tu? ou je te fais chasser de la maison. Va, Grémio, rentre chez toi, mon vieux camarade. Que tout cela soit oublié. GRÉMIO.

Je l’ai vu, mon Dieu ! sur ma tête, sur celle de mon père, je l’ai vu, vu, bien vu. Il rentre. DAMIEN, s’avançant seul vers le jardin et appelant.

Cordiani! Cordiani! Cordiani paraît. DAMIEN.

Insensé ! en es-tu venu là? André, ton ami, le mien, le bon, le pauvre André !è CORDIANI.

Elle m’aime, ô Damien, elle m’aime ! Que vas-tu me dire ? Je suis heureux. Regarde- moi, elle m’aime. Je cours dans ce jardin -7-

?ALFRED DE MUSSET

depuis hier ; je me suis jeté dans les herbes humides ; j’ai frappé les statues et les arbres, et j’ai couvert de baisers terribles les gazons qu’elle avait foulés. DAMIEN.

Et cet homme qui te surprend! A quoi penses-tu? Et André! André, Cordiani! CORDIANI.

Que sais-je ? je puis être coupable, tu peux avoir raison ; nous en parlerons de­main, un jour, plus tard; laisse-moi être heureux. Je me trompe peut-être, elle ne m’aime peut-être pas ; un caprice, oui, un caprice seulement, et rien de plus ; mais laisse-moi être heureux. DAMIEN.

Rien de plus ? et tu brises comme une paille un lien de vingtcinq années ? et tu sors de cette chambre ? Tu peux être coupable ? et les rideaux qui se sont refer­més sur toi sont encore agités autour d’elle? et l’homme qui te voit sortir crie au meurtre ? CORDIANI.

Ah ! mon ami, que cette femme est belle ! DAMIEN.

Insensé ! insensé ! CORDIANI.

Si tu savais quelle région j’habite ! comme le son de sa voix seulement fait bouillon­ner en moi une vie nouvelle ! comme les larmes lui viennent aux yeux au-devant de tout ce qui est beau, -8-

?ANDRÉ DEL SARTO

tendre et pur comme elle ! O mon Dieu ! c’est un autel sublime que le bonheur. Puisse la joie de mon âme monter à toi comme un doux encens! Damien, les poëtes se sont trompés : est-ce l’esprit du mal qui est l’ange déchu? C’est celui de l’amour, qui, après le grand œuvre, ne voulut pas quitter la terre, et, tandis que ses frères remontaient au ciel, laissa tomber ses ailes d’or en poudre aux pieds de la beauté qu’il avait créée. DAMIEN.

Je te parlerai dans un autre moment. Le soleil se lève ; dans une heure, quel­qu’un viendra s’asseoir aussi sur ce banc, il posera comme toi ses mains sur son visage, et ce ne sont pas des larmes de joie qu’il cachera. A quoi penses-tu ? COR­DIANI.

Je pense au coin obscur d’une certaine taverne où je me suis assis tant de fois, regrettant ma journée. Je pense à Florence qui s’éveille, aux promenades, auxpas- sants qui se croisent, au monde, où j’ai erré vingt ans comme un spectre sans sépulture, à ces rues désertes où je me plongeais au sein des nuits, poussé par quelque dessein sinistre ; je pense à mes travaux, à mes jours de découragement ; j’ouvre les bras, et je vois passer les fantômes des femmes que j’ai possédées, mes plaisirs, mes peines, mes espérances! Ah! mon ami, comme tout est foudroyé, comme tout ce qui fermentait en moi s’est réuni en une seule pensée : l’aimer! C’est ainsi que mille insectes épars dans la poussière viennent se réunir dans un rayon de soleil. DAMIEN.

Que veux-tu que je te dise, et de quoi servent les paroles après l’action? Un amour comme le tien n’a pas d’ami. -9-

?ALFRED DE MUSSET

CORDIANI.

Qu’ai-je eu dans le cœur jusqu’à présent? Dieu merci, je n’ai pas cherché la science ; je n’ai voulu d’aucun état, je n’ai jamais donné un centre aux cercles gi­gantesques de la pensée ; je n’y ai laissé entrer que l’amour des arts, qui est l’en­cens de l’autel, mais qui n’en est pas le dieu. J’ai vécu de mon pinceau, de mon travail ; mais mon travail n’a nourri que mon corps ; mon âme a gardé sa faim cé­leste. J’ai posé sur le seuil de mon cœur le fouet dont Jésus-Christ flagella les ven­deurs du temple. Dieu merci, je n’ai jamais aimé ; mon cœur n’était à rien jusqu’à ce qu’il fût à elle. DAMIEN.

Comment exprimer tout ce qui se passe dans mon âme ? Je te vois heureux. Ne m’es-tu pas aussi cher que lui ? CORDIANI.

Et maintenant qu’elle est à moi, maintenant qu’assis à ma table, je laisse couler comme de douces larmes les vers insensés qui lui parlent de mon amour, et que je crois sentir derrière moi son fantôme charmant s’incliner sur mon épaule pour les lire ; maintenant que j’ai un nom sur les lèvres, ô mon ami, quel est l’homme ici- bas qui n’a pas vu apparaître cent fois, mille fois, dans ses rêves, un être adoré, fait pour lui, devant vivre pour lui ? Eh bien ! quand un seul jour au monde on devrait rencontrer cet être, le serrer dans ses bras et mourir ! DAMIEN.

Tout ce que je puis te répondre, Cordiani, c’est que ton bonheur m’épouvante. Qu’André l’ignore, voilà l’important!

Введіть ваш абонентський код, щоб читати далі :

Щоб мати можливість скачати журнал в електронному варіанті, та переглядати додаткові матеріали - введіть номер купону:





Щоб придбати купон, заповніть форму на сторінці.

Середня оцінка :

votes

1 коментарів :

написав :

Michael Kors handbags have been the most coach outlet desired bag by women for all cheap air max time. Michael Kors handbags are some of the most expensive bags on the market. There are so many styles and designs that will surely make official coach outlet online youwant at least one.Michael Kors handbags are fabulous bags to give to others because of the luxury and quality of each cheap authentic jerseys handbag. You can find many bags that match each of your friends personalities and individual tastes. Choosing the vintage michael kors borse prezzi Michael Kors handbag allows you to cheap nike free run 5.0 pick one that is more specific to your style. You can match many of your outfits with these amazing styles. There are so many joys of owning michael kors online canada Michael Kors handbags.Have zapatillas nike air max mujer you been wishing you could nike air max baratas online afford an authentic Louis handbag? Some of us, including myself, have dreamed of owning designer products at one time of our lives. Designer products like handbags and shoes cheap nike free run 5.0 womens tend to make jordan shoes for cheap the owner of the items feel a camisetas de futbol baratas stronger sense of glamour. The feeling of owning a luxury item, such michael kors bags italia as a Louis bag or other LV item, makes one feel glamorous. It's a luxury that no one would mind having. zapatillas nike air max coach factory outlet So, shopping online for discounted Michael Kors michael kors discount code is a luxury in itself. The hundreds, if cheap nfl jerseys cheap nike air max not millions, of price conscience people cheap jordan shoes for men out there who want to enjoy the luxury of owning a genuine Louis bag michael kors outlet without the genuine price should try shopping online.Believe authentic jordan shoes it or not...discount Michael Kors michael kors handbags handbags are available right here on coach outlet store online the Internet for nike free 5.0 much lower prices than michael kors canada sale retail prices. Have you been wishing you could afford camisetas de futbol oficiales an authentic Michael Kors handbag? So have hundreds if not millions of other nike air max thea baratas price conscience people out there who want to enjoy the luxury of owning michael kors outlet a genuine Michael Kors bag without the genuine price.That is where the discounted Michael Kors handbag comes in to play. There are authentic handbags that are being sold for wholesale prices on coach outlet store online certain new jordans shoes sites. You can find fabulous cheap Michael Kors handbags for sale on live auction sites that allow you to bid on these bags for fractions of the retail prices. For the prices that you would see on the LV website or eluxury.com, you are getting a bargain on authentic Michael Kors handbags online.Ever since they hit the market, Michael Kors handbags have been sought after for their fine craftsmanship and unmatchable official coach outlet online aesthetic appeal. Michael Kors handbags are now the international comprar camisetas de futbol standard in baggage, the suitcases and bags zapatillas nike air max thea baratas from which all others are judged.Like champagne, Bourdeaux wines, cheeses, and many other things that greatly improve this life, Michael Kors handbags began in France. camisetas de futbol baratas In the beginning of the nineteenth century, the emperor of France, Napoleon III, was looking for someone to manage the bags of Empress Eugene.Fast forward to today's world, and Michael Kors handbags have become markers of class and luxury. This contributes to making Michael Kors brand bags the industry leader. In fact, michael kors.comthe bags are so coveted that fertile counterfeiters flood the market with fake Michael Kors handbags, so that jordan shoes cheap less than 1% of the bags bought and soldcheap coach purses are genuine Michael Kors made.In an effort to counter the efforts of bootleg handbags,michaelkors com Michael Kors's son Georges introduced the LV Monogram Canvas in 1896, which was an industry first. The canvas is the designer's label branded onto the product at the factory. Only genuine Michael Kors luggage has the LV Monogram Canvas. Imitators may try to copy it,coach outlet online store but the trained eye will know the difference!Michael Kors handbag owners, please listen up. I am spotting a lot of Louis handbags out there that are being misused and mishandled. These precious handbags should be handled like newborn babies. With a gentle touch and air max 90 baratas mujer lots of love.Michael Kors handbags are some of the most luxurious of all handbags. You have to appreciate the hard work and craftsmanship put into each Louis item. These are not your average designer handbags.Michael Kors handbags were made to last for a lifetime.jordan shoes release dates The quality of each bag speaks for itself.nike free trainer 5.0 All I am saying is handle with care. Thanks for listening!HMM20170610

star

Залишити коментар :

*

*

Ваш Веб-сайт

*

Голосувати


*

Найважливіше
з теорії детективу!

Знайомтеся з цікавими статтями і доповнюйте рубрику своїми теоріями та практичними історіями. Чекаємо на ваші листи за адресою: lit-jur-dnipro-zav.proza@kas-ua.com

Читати журнал "Дніпро" Статті

ОГОЛОШЕННЯ

До уваги передплатників!

Друкована та електронна версії журналу «Дніпро» виходять щомісячно!

Передплатити журнали можна:

на сайті:
www.dnipro-ukr.com.ua;

за телефоном:
(044) 454-12-80;

у відділеннях «Укрпошти».

ЦИТАТА ДНЯ

«Текст – це лише пікнік, на який автор приносить слова, а читачі – сенс»

(Цвєтан Тодоров)

УВАГА!!!

Пропонуємо всім охочим узяти участь у написанні літературно-критичних статей про нобелівських лауреатів.

Чекаємо на ваші роботи про Томаса Еліота до 31 липня 2016 року.

Найкращу статтю буде опубліковано на сторінках журналу.

Роботи надсилайте за адресою: lit-jur-dnipro-zav.proza@kas-ua.com (із позначкою "Нобелівка").